Nos vins

Passionnément authentique

Que Vermeille soit l’anagramme de Merveille n’est pas un hasard.

La Côte Vermeille est une Merveille, une évidence. Un paysage singulier.

Un vignoble en terrasses façonné par l’homme depuis des siècles, surplombant la mer.

Les vins sont du même tonneau, éblouissants

Les Merveilles de Claire Mayol


Nos vins « Merveilles » à forte personnalité reflètent la singularité du terroir de schiste et les cépages emblématiques et traditionnels de la Côte Vermeille.

Respect de nos ancêtres et de la vigne, soin de nos ceps, sélection des meilleures grappes, tri avant égrappage et foulage sont nos bases de travail. Authenticité via la fermentation naturelle, sans aucun traitement mécanique et chimique et soins attentifs de l’élevage en cave sont les garants d’un épanouissement de nos vins en cuvées restreintes.

Les Merveilles de Claire Mayol sont le résultat d’un respect de la culture de la vigne à la main, du choix d’une production restreinte, d’une sélection des meilleures grappes, triées et pressées à la main et d’un soin attentif de l’élevage de nos vins pendant de longues années.

Banyuls AOC Ambré

Elevé en fût de chêne entre trois et quatre ans, il a le goût des vieux Banyuls de nos ancetres. Les arômes d’agrumes confits, coin, abricot côtoient la douceur du miel. Un pur régal.


Banyuls AOC Hors d’âge

100 % Grenache noir.

Ce vin présente une robe brune sur des reflets ambrés. C’est un vin concentré aux arômes de fruits noirs configurés avec des pointes de cacao et de tabac. A déguster accompagné d’un dessert à base de chocolat, surprenant sur des fromages à pâte bleue, à découvrir sur des fois gras (poêlés ou non), ce Banyuls peut aussi se suffire à lui-même.

Température idéale de service entre 15 et 16 degrés.

Se garde 10, 20 ou 30 ans.

Ces grenaches sont égrappées puis mise en inox. Des remontages seront effectuées deux fois par jour ainsi que des pigeages deux fois par jour jusqu’à cassure du chapeau de marc. S’en suivra un délestage au froid pour ralentir la fermentation et extraire des tanins. Puis après le mutage sur grain suivent 30 jours de macération en cuve. Une fois le pressurage effectué, on assemble le jus de couler de presse. Vieillissement de 5 ans minimum en fût de chêne avec soutirage avant mise en bouteille.

Nos autres vins

Banyuls AOC Rouge

100 % Grenache noir.

Robe rouge cerise avec reflet violet pourpre. Un nez fruits rouges,  griottes, mûres, sur légères saveurs d’épices. Une bouche gourmande et onctueuse. Une attaque ample, une explosion de fruits, cerises sur-mûries, fraises et framboises écrasées. Belle longueur en bouche sur le fruit. Consommation en apéritif, en entrée avec du melon ou sur un dessert au chocolat

A servir à une température de 15 à 16 degrés.

Vendanges manuelles, raisin récolté à forte maturité. Egrappage, foulage, fermentation puis mutage sur grain et longue macération de 30 jours permettant d’extraire les arômes de fruits mûrs et confits ainsi que les tanins. Soutirage puis mise en cuve en fibre de verre jusqu’à la mise en bouteille.

Banyuls AOC blanc

100% Grenache Gris

Banyuls le blanc atypique d’une robe ambrée lumineuse. un nez complexe de miel et de caramel une bouche suave de fruits blancs confits et d’abricots secs. Une fin douce et délicate. Excellent en apéritif, mais aussi sur un foie gras poêlé ou des dessert meringués, toujours à une température de 10 à 12 degrés.

De bonne garde.

Vendanges naturelles sur les terrasses de schistes de Banyuls-sur-Mer. Eraflage, égrappage puis pressurage après maturation pelliculaire de 2h dans le pressoir. Débourrage à froid suivi de la fermentation en cuve. Mutage sur moût en cuve, passage du vin 12 mois en fût de chêne avant la mise en bouteille.

Collioure AOC Taillelauque

90 % Mourvèdre, 10 % Grenache (sélection parcellaire)

La robe est d’un rouge éclatant qui tend vers le brun avec un et épicé (raz-el-hanout). La bouche est bien en chair, agrémentée d’arômes subtils de cuir et de tabac sur fond de fruits rouges. S’il est ample, sa finale demande que les tanins s’assouplissent avec le temps.

Un civet de sanglier accompagnera parfaitement ce vin de caractère, à une température de service de 15 à 16 degrés, ou encore un plateau fromages puissants. A carafer avant de servir.

Se garde 10 ans.

Vendanges manuelles. Eraflage puis mise en cuve fibre de verre des grains triés à la vigne. Ses remontages sont effectués trois fois par jour ainsi que des piquages une fois par jour. Les remontages se réduisent en fonction des densité du moût. Pressurage des raisins, jus de presse et jus de coule sont mélangés et stockés en cuve pour un élevage de 8 mois minimum avant mise en bouteille.

Collioure AOC Rouge fût de chêne

80 % Grenache noir ,20 % Syrah.

Robe rubis sur de légères teintes safranées, un nez toasté sur des notes de vieux bois. Corsé, ou l’on retrouve des arômes tourbés (whisky, vieux rhum).

Ce Collioure servi entre 15 et 16 degrés permettra de l’apprécier sur des plats tel que des viandes en sauce (civet, gibier…) ou des viandes grillées (côte de bœuf).

Se garde 5 ans.

La vendange se fait manuellement. Egrapage et fermentation à 27/28 degrés. On obtient une extraction de couleurs et d’arômes grâce au pigeage et remontage manuel effectué une fois par jour. Macération de 21 jours jusqu’au pressurage. Après un passage de 18 mois en barrique, il restera 1 an en cuve avant la mise en bouteille.

Collioure AOC Peyrefite

90 % Grenache gris, 10 % Grenache blanc (sélection parcellaire).

Robe dorée sur reflet de paille. Au nez, quelques notes oxydatives et de miel sur des arômes de fleurs blanches, c’est une invitation à la dégustation. En bouche, c’est un élégant paradoxe entre le gras apporté par le batonnage et l’acidité subtilement citronnée. Belle minéralité et bonne longueur en bouche.

Servir entre 10 et 11 degrés, sur une dorade ou un loup à la plancha avec légumes de saison.

Se garde 5 ans.

Vendanges naturelles. Pressurage direct puis débourbage à froid. La vinification se fait en fût de chêne pendant 5 ans sur lies du millésime précédent. Le fût et plus un contenant qu’un support pour ajout de goût. Des batonnage sont effectués trois fois par jour les deux premiers mois, réduisant les cadences au fil du temps. Puis soutirage des fûts choisis, le vin est mis en cuve pendant une semaine pour se poser avant la mise en bouteille.

Collioure AOC Blanc

60 % Grenache gris, 40 % Grenache blanc.

Issu de grenaches blanc et gris, ce vin blanc exprime toute la minéralité des schistes de la Côte-Vermeille. Sa robe lumineuse éclatante annonce la fraîcheur de ce blanc. Son nez révèle des notes toastées de garrigue. Atypique en bouche, les arômes de pain grillé et de pierres sèches vous feront voyager à travers le cru de Collioure-Banyuls.

A servir entre 9 et 11 degrés, sur un tartare de Saint-Jacques, un poisson méditerranéen cuit au four ou encore une viande blanche en sauce.

Une garde de deux ou trois ans ne fera qu’accroître la complexité de ce Collioure blanc.

La vendange se fait manuellement sur les terrasses schisteuse de la Côte-Vermeille. Pressurage pneumatique lent et progressif. Débourrage à froid. Le moût est ensuite vinifié à une température de 18 à 20 degrés. La fermentation a lieu en barrique neuves. Le vin y restera ensuite 12 mois.

Collioure AOC Rouge

80 % Grenache Noir, 10 % Carignan, 5 % Syrah,5 % Mouvèdre.

Une robe rubis sur un éclat violacé, un nez fruité (cerises et griottes). Corsé, où l’on retrouve toute l’expression du Grenache dans une explosion de fruits rouges (mûres, cassis, fraises écrasées).

Ce Collioure servi entre 14 et 16 degrés permettra de l’apprécier sur des plats tel que des joues de porc grillées ou encore des côtelettes d’agneau accompagnées de légumes grillés.

Se garde de 5 ans.

La vendange se fait manuellement. Egrappage et fermentation à 28 degrés. On obtient une extraction des couleurs et d’arômes grâce au pigeage et remontage manuels effectués une fois par jour. Macération de 3 semaines jusqu’au pressurage. Il reste un an en cuve avant la mise en bouteille.